Code d'utilisateur

Mot de passe


Oublié votre mot de passe?
Créer un profil

Accueil > À propos > Communiqués de presse > La Fondation SOCAN annonce les lauréats de son Concours 2015

Communiqués de presse 2015

La Fondation SOCAN annonce les lauréats de son Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle 2015

Le 10 août 2015

La Fondation SOCAN a annoncé aujourd’hui le nom des huit lauréats de la 5e édition de son Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle.

L’édition 2015 du concours a attiré 46 inscriptions et permis aux huit lauréats de se partager une somme totale de 21 000 $ en prix. « C’est un concours unique en son genre au Canada », a souligné Rick MacMillan, directeur de la Fondation SOCAN. « C’est une occasion de faire connaître de nombreux jeunes compositeurs de talent travaillant dans les industries dynamiques de la musique à l’image au Canada, y compris les gagnants des premiers prix de cette année, qui sont Spencer Creaghan, Antoine Binette Mercier, Vincent L. Pratte et Isaias Garcia. »

Le Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN vise à souligner l’excellence de compositeurs canadiens de 30 ans ou moins dans quatre catégories de thèmes ou de musiques composés exclusivement pour un support audiovisuel (film, télévision, Internet). Le jury de cette année était formé de trois créateurs de musique reconnus pour leurs œuvres dans le domaine des médias : le compositeur montréalais Marc Ouellette (qui vient d’être nommé président de la Fondation SOCAN) et les compositeurs Pete Coulman et Mike Shields, respectivement de Toronto et Calgary (Alberta).

Marc Ouellette a été impressionné par « la superbe qualité générale de la production » de la trame sonore d'Andrew Creaghan pour Lola

Les membres du jury ont eu des éloges pour la musique d’Spencer Creaghan, lauréat du premier prix de 3 000 $ de la catégorie Fiction pour Lola, court métrage racontant l’histoire d’une jeune femme de 24 ans en perte de contrôle. Pete Coulman a apprécié l’aspect « intriguant » de la musique et « l’originalité de la palette sonore » tandis que Marc Ouellette a été impressionné par « la superbe qualité générale de la production ». 

La musique d’Antoine Binette Mercier pour Le Nez, documentaire qui porte sur les liens étroits qui existent entre les odeurs et les émotions et la mémoire, a également charmé le jury. Mike Shields a été « séduit par son originalité » alors que Pete Coulman a particulièrement apprécié « le choix judicieux des instruments qu’on peut entendre derrière la narration très présente du film. »

Les autres gagnants de premiers prix de 3 000 $ sont Vincent L. Pratte pour la musique planante du court métrage en stop motion Blossom (catégorie Animation), que Mike Shields a trouvée « émotionnellement engageante », et Isaias Garcia pour le court métrage The Path (catégorie Meilleur thème musical), que Marc Ouellette a considérée comme « la signature sonore la plus efficace ».

Deux deuxièmes prix de 1 500 $ sont remis cette année dans la catégorie Fiction : un à Vincent L. Pratte, lauréat de plusieurs prix lors de précédentes éditions du concours, pour la musique du film Trenches, et un à Eli Bennett pour le film film Jobless. Toujours dans la catégorie Fiction, deux troisièmes prix de 750 $ sont également attribués : un à Isaias Garcia, une fois de plus pour The Path, et un à Maya Postepski pour la musique de Closet Monster. Garcia remporte également le troisième prix de 750 $ de la catégorie Animation pour la musique du jeu vidéo Dream Revenant.

Les autres lauréats du concours de 2015 sont Eli Bennett et Max Henry, respectivement récipiendaires des deuxième et troisième prix de la catégorie Documentaire, et  Karine Bétournay, qui remporte le deuxième prix de la catégorie Animation.

À propos du Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN

Le Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN vise les citoyens canadiens de 30 ans ou moins.

À propos de la Fondation SOCAN

Créée en 1992, la Fondation SOCAN se consacre à la promotion de la création musicale et à une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans notre société. La Fondation SOCAN est un organisme distinct ayant son propre conseil d'administration. Formé de compositeurs, auteurs-compositeurs et éditeurs de musique, ce conseil reflète la variété de la musique de concert et de la musique populaire ainsi que la diversité géographique et linguistique du Canada. Les préoccupations de la Fondation SOCAN s'alignent étroitement sur celles des membres de la SOCAN – la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.  

Personne ressource pour les médias : Rick MacMillan, 416-445-8700, poste 3815 ; macmillanr@socan.ca

 

CONCOURS DES JEUNES COMPOSITEURS DE MUSIQUE AUDIOVISUELLE DE LA FONDATION SOCAN 2015 – LISTE DES LAURÉATS 

Meilleure musique originale : Fiction 

Premier prix : 3 000 $ – Spencer Creaghan, 23 ans, London (Ontario) – Lola (réalisateur : Mathew Murray)

Spencer Creaghan est détenteur de plusieurs prix pour ses musiques de film et de médias contemporains. Il a écrit la musique d’un très grand nombre de courts et longs métrages, pièces de théâtre, séries web, publicités, signatures musicales et jeux vidéo en plus de celle d’un parc thématique pour enfants. Sa musique a été entendue dans le cadre de festivals comme ceux de Toronto (TIFF) et de Cannes et les Fringe Festivals de Hamilton et de Toronto. Il est également l’auteur de nombreuses orchestrations pour des formations de métal symphonique à travers le monde. Lorsqu’il n’est pas occupé à composer pour les médias, il s’amuse à peaufiner d’imposants enregistrements fusionnant tous les genres musicaux, de la pop au métal en passant par l’électronique et la musique du monde. 

Deuxième prix (ex æquo) : 1 500 $ – Eli Bennett, 26 ans, New Westminster (C.-B.) – Jobless (réalisateur : Joseph Aceves)

En nomination à quatre reprises au gala des Prix Leo, le compositeur de musique de film et saxophoniste Eli Bennett est titulaire de nombreuses décorations, dont la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, le prix Rising Star de l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement (CARAS), le prix Galaxie Rising Star de la CBC (à deux reprises) et le Vancouver Mayor’s Arts Award de 2012. Il s’est produit à deux reprises au gala des Grammy Awards à Los Angeles et a été en nomination la même année aux Prix Leo pour sa contribution musicale à Nash, documentaire portant sur la légende du basketball Steve Nash, et à deux reprises en 2013 dans la catégorie Meilleure musique originale pour un court métrage dramatique. Il a également composé des musiques complémentaires pour le long métrage documentaire The Exhibition et pour la série documentaire Through the Wormhole, mettant en vedette Morgan Freeman, en plus de la musique originale de plus de deux douzaines de courts métrages, bandes-annonces et films publicitaires.

Deuxième prix (ex æquo) : 1 500 $ – Vincent L. Pratte, 28 ans, Los Angeles (Californie) – Trenches (réalisatrice : Caroline Friend)

Vincent L. Pratte détient des diplômes de baccalauréat et de maîtrise en composition de l’Université de Montréal. Il y a étudié notamment avec les compositeurs Alan Belkin et Pierre-Daniel Rheault. En 2014, il obtient un certificat d’études supérieures en musique de film de l’Université de Californie du Sud (USC) à Los Angeles. Il compte parmi ses professeurs Bruce Broughton, Christpher Young et Garry Schyman. Il a composé la musique de nombreux courts métrages et a été le récipiendaire, à quatre reprises, d’un premier prix au Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN en 2011, 2013 et 2014. Ses œuvres de concert ont été jouées par plusieurs ensembles de Montréal et des alentours, dont le Chœur de l’Université de Montréal, l’ensemble Vocalys et l’OPMEM (Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal). Ses compositions pour orchestre à vent ont été publiées aux Éditions GAM. Entre 2011 et 2013, il enseigne l’harmonie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal à titre de chargé de cours.

Troisième prix (ex æquo) : 750 $ – Isaias Garcia, 24 ans, Toronto (Ontario) – The Path (réalisatrice : Emily Jenkins)

En nomination à six reprises au gala Hollywood Music in Media Awards et lauréat 2014 dans la catégorie Meilleure musique originale de jeu vidéo pour la musique de Dream Revenant (iOS), Isaias Garcia est le plus jeune compositeur de musique de film à avoir remporté un HMMA. Compositeur en résidence du Celebrity Symphony Orchestra Toronto, quelques-unes de ses œuvres orchestrales ont été créées par les orchestres philharmoniques d’Etobicoke (Ontario) et de Lisbonne ainsi que par le Campbellsville University Orchestra (Kentucky). Depuis 2009, il a composé la musique de plus de 30 films d’étudiants inscrits dans de prestigieux programmes cinématographiques comme ceux de l’USC (Peter Stark Producing Program), de l’UCLA, de la New York Film Academy, de l’Université Ryerson (Toronto) et de plusieurs autres universités américaines, anglaises, australiennes et canadiennes. Il prépare actuellement un baccalauréat en beaux-arts (musique) à l’AMPD (School of Arts, Media, Performance and Design) de l’Université York à Toronto, où il se spécialise en composition et en musique de film. 

Troisième prix (ex æquo) : 750 $ – Maya Postepski, 29 ans, Toronto (Ontario) – Closet Monster (réalisateur : Stephen Dunn) 

Musicienne depuis plus de dix ans, Maya Postepski fait présentement partie du groupe de musique électronique torontois Austra Domino. Artiste remix et DJ prolifique, elle a coécrit et réalisé TRST avec Robert Alfons sous le nom de TRUST (étiquette Arts Crafts). Son plus récent album, Progress, sera lancé sous le nom de Princess Century, son pseudonyme d’artiste solo. Il s’agit d’un projet d’expérimentation inter-genre qui entraîne l’auditeur dans un voyage disco psychédélique cosmique minimaliste.

Meilleure musique originale : Documentaire 

Premier prix : 3 000 $ – Antoine Binette Mercier, 28 ans, Montréal (Québec) – Le Nez (réalisatrice : Kim Nguyen)

Antoine Binette Mercier a eu le coup de foudre pour la composition alors qu’il était percussionniste pour l’Harmonie des Cascades à Beauport, près de Québec. Il a ensuite perfectionné l’étude des percussions avec René Joly au Cégep de Sainte-Foy et étudié la composition auprès d’Éric Morin à l’Université Laval. N’ayant pas terminé ses études, il commence à composer de la musique pour les jeux vidéo à l’âge de 22 ans. Son expérience dans l’industrie du jeu vidéo lui a permis par la suite d’entretenir des relations étroites avec les Studios Apollo, une compagnie spécialisée en musique publicitaire qui est très active dans l’industrie du cinéma au Canada. Depuis quatre ans, il a la chance de pouvoir composer pour plusieurs projets cinématographiques québécois, notamment le documentaire Takedown: The DNA of GSP, pour lequel il a gagné un prix Gémeaux. Il a également coréalisé le dernier album de Julien Sagot (du groupe Karkwa), qui s’est mérité une nomination aux Prix Juno.

Deuxième prix : 1 500 $ – Eli Bennett, 26 ans, New Westminster (C.-B.) – Believe: The True Story of Real Bearded Santas (réalisateurs : John Paget et James Waugh)

Voir la bio sous « Meilleure musique originale : Fiction »

Troisième prix : 750 $ – Max Henry, 28 ans, Montréal (Québec) – The Secret World of Gold (réalisateur : Brian McKenna)

D’abord membre du Toronto Children’s Chorus, Max Henry étudie le piano classique au Conservatoire royal de musique de Toronto, puis la batterie jazz à l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal. Pianiste de jazz autodidacte, il dirige une série de grands et petits ensembles, collabore avec des groupes rock et quitte éventuellement ses études pour partir en tournée au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il s’est produit à plusieurs endroits dans le monde au sein du groupe Suuns, notamment en Europe, à Hong Kong et à Taïwan – et plus récemment en Turquie et au Liban – voyages qui lui ont fait connaître le maquaam avec quarts de note et lui ont donné le goût des longues chansons du tarab. 

Meilleure musique originale : Animation

Premier prix : 3 000 $ – Vincent L. Pratte, 28 ans, Los Angeles (Californie) – Blossom (réalisatrice : Esperanza Guevara)

Voir la bio sous « Meilleure musique originale : Fiction »

Deuxième prix : 1 500 $ – Karine Bétournay, 29 ans, Montréal (Québec) – Petit Homme (réalisatrice : Amy Joycey)

Karine Bétournay compose activement pour divers projets de publicités, séries, documentaires et jeux vidéo. Diplômée en musique de film à l’Université du Québec à Montréal, elle cofonde en 2013 les Productions Quinte Juste. Elle signe entre autres, au printemps 2014, la bande originale du film En Couleurs, enregistrée par le quintette à cordes Epsilon et le pianiste Guillaume Martineau. Parallèlement à ses projets de composition, elle est active sur la scène musicale en tant que pianiste. Diplômée de l’Université McGill en Interprétation Jazz, elle est finaliste du concours Jazz en Rafale en 2011 et joue la même année au Festival International de Jazz de Montréal avec son quartet. Elle participe également à de nombreux projets en tant que claviériste, notamment au sein du groupe Lost in Sound.

Troisième prix : 750 $ – Isaias Garcia, 24 ans, Toronto (Ontario) – Dream Revenant (musique de jeu vidéo)

Voir la bio sous « Meilleure musique originale : Fiction »

Meilleur thème original (initial ou final)

Premier prix : 3 000 $ – Isaias Garcia, 24 ans, Toronto (Ontario) – The Path (réalisatrice : Emily Jenkins)

Voir la bio sous « Meilleure musique originale : Fiction »

Deuxième prix : Non attribué

Troisième prix : Non attribué