Code d'utilisateur

Mot de passe


Oublié votre mot de passe?
Créer un profil

Accueil > À propos > Nouvelles > Concours des jeunes compositeurs de musique A-V

La Fondation SOCAN annonce les lauréats de son Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle 2014

Le 14 juillet 2014

La Fondation SOCAN a annoncé aujourd’hui le nom des dix lauréats de la 4e édition de son Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle.

L’édition 2014 du concours a attiré 54 inscriptions et permis aux dix lauréats de se partager une somme totale de 21 000 $ en prix. « C’est un concours unique en son genre au Canada, » a souligné Rick MacMillan, directeur de la Fondation SOCAN. « Il nous permet de faire connaître de nombreux jeunes compositeurs de talent travaillant dans les industries dynamiques de la musique à l’image au Canada, y compris les deux grands gagnants de cette année, Vincent Laurin-Pratte et Erica Procunier. »

Le Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN vise à souligner l’excellence de compositeurs canadiens de 30 ans ou moins dans quatre catégories de thèmes ou musiques composés exclusivement pour un support audiovisuel (film, télévision, Internet). Le jury 2014 était formé de trois compositeurs canadiens reconnus pour leurs œuvres dans le domaine des médias : le Torontois Derek Treffry, le Montréalais Michel Cusson et le Vancouverois Hal Beckett.

Les membres du jury ont eu des éloges pour la musique de style « cinéma muet » créée par Vincent Laurin-Pratte pour The Fatal Sip, qui lui a valu le premier prix de 3 000 $ de la catégorie Fiction. « La musique épouse parfaitement l’image, » a observé Hal Beckett. « Elle ponctue les moments forts et produit un effet à mi-chemin entre la comédie et le mélodrame. Et elle a été très habilement orchestrée. »

« La musique épouse parfaitement l’image, » a observé Hal Beckett. « Elle ponctue les moments forts et produit un effet à mi-chemin entre la comédie et le mélodrame. »

M. Laurin-Pratte remporte également le premier prix de la catégorie Animation pour le film John Doe, qui introduit des personnages découpés  en deux dimensions dans l’action. « Une des plus grandes erreurs des compositeurs de musique à l’image, c’est de trop en mettre, ce qui nuit au reste de l’œuvre », a observé le juge Derek Treffry. « Or, ce projet ne tombe pas dans un tel excès. Au contraire, il est extrêmement bien composé et respecte les espaces vides, ce qui rend d’autant plus efficaces les ponctuations musicales. » 

Les autres gagnants de premiers prix de 3 000 $ sont Antoine Binette-Mercier pour Takedown: The DNA of GSP, un documentaire sur la vedette des poids mi-moyens  de l’UFC Georges St-Pierre (catégorie Documentaire) ; et Emily Klassen pour le thriller psychologique Separation Anxiety (catégorie Meilleur thème original). « Belle originalité, musique surprenante et très émotionnelle sur un sujet très agressif, » a reconnu Michel Cusson en parlant la musique de Binette-Mercier. « Le tout est très bien réussi. »

Erica Procunier remporte le deuxième prix de 1 500 $ de la catégorie Documentaire pour la musique du film Avalanche ainsi que le troisième prix de 750 $ pour Fist Plus Face dans la catégorie Meilleur thème original.

Les autres prix du concours sont remis à Iman Habibi (deuxième prix) et Josh Cruddas (troisième prix) dans la catégorie Fiction ; à Marie-Ève LaBadie (troisième prix) dans la catégorie Documentaire ; à Spencer Creaghan (deuxième prix) et Benjamin Goldman (troisième prix) dans la catégorie Animation ; et à Hugo Mayrand (deuxième prix) dans la catégorie Meilleur thème original.

 

À propos du Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN

Le Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN vise les citoyens canadiens de 30 ans ou moins.

À propos de la Fondation SOCAN

Créée en 1992, la Fondation SOCAN se consacre à la promotion de la création musicale et à une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans notre société. La Fondation SOCAN est un organisme distinct de la SOCAN ayant son propre conseil d'administration. Formé de compositeurs, auteurs-compositeurs et éditeurs de musique, ce conseil reflète la variété des musiques de concert et populaire ainsi que la diversité linguistique et géographique du Canada. Les préoccupations de la Fondation s'alignent sur celles des membres de la SOCAN : les compositeurs, paroliers, auteurs-compositeurs et éditeurs d’œuvres musicales.

Info : Francine Ménard, (514) 844-8377, poste 4959, menardf@socan.ca,

ou Rick MacMillan, (416) 445-8700, poste 3815, macmillanr@socan.ca

 

CONCOURS DES JEUNES COMPOSITEURS DE MUSIQUE AUDIOVISUELLE 2014 DE LA FONDATION SOCAN – LISTE DES LAURÉATS

Meilleure musique originale : Fiction

Premier prix : 3 000 $ – Vincent Laurin-Pratte, 27 ans, Los Angeles (Californie) — The Fatal Sip (réalisateur : Thomas A. Sims IV)

Vincent Laurin-Pratte est détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en composition de l’Université de Montréal, où il a étudié principalement avec Alan Belkin, Isabelle Panneton et Pierre-Daniel Rheault. En 2013, il s’est établi à Los Angeles où il étudie la musique de film à l’Université de Californie du Sud. Il a eu la chance de compter parmi ses professeurs Jack Smalley, Bruce Broughton et Christopher Young. Au cours des dernières années, il a composé la musique d’une vingtaine de courts métrages de tous genres. Son travail a été récompensé à deux reprises par un premier prix de la Fondation SOCAN (2011 et 2013). Également compositeur de musique de concert, Vincent a vu ses œuvres être interprétées par de plusieurs musiciens et ensembles de Montréal et des environs, notamment l’Orchestre philharmonique étudiant de Montréal (OPMEM), le Chœur de l’Université de Montréal et l’ensemble Vocalys de Trois-Rivières.

Deuxième prix : 1 500 $ – Iman Habibi, 28 ans, Vancouver (C.-B.) — Zyra (réalisatrice : Jorelle Miranda)

Des œuvres d’Iman Habibi ont été présentées en concert par des organisations aussi prestigieuses que la Marilyn Horne Foundation (New York), le Canadian Opera Company (Toronto), Tapestry New Opera (Toronto), Vox Novus (New York), Atlantic Music Festival (Maine), le BC Scene Festival (Ottawa) et le Powell Street Festival (Vancouver). Il s’est vu remettre de nombreux prix et récompenses, y compris deux premiers prix de composition consécutifs (2011 et 2012) du Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN, le prix des compositeurs internationaux du concours The Esoterics 2012 et le Prix du maire de Vancouver pour un artiste de la relève (2011). Il a obtenu une maîtrise en musique à l’Université de la Colombie-Britannique sous la direction de Dorothy Chang, ses autres professeurs ayant été Jeffrey Ryan et Stephen Chatman. Également pianiste de talent, il a tenu le piano lors de la création de son concerto pour piano par l’Orchestre symphonique de Prince George (C.-B.) et, un peu plus tard, dans le cadre d’une présentation de la même œuvre par l’Atlantic Music Festival Orchestra aux États-Unis.

Troisième prix : 750 $ – Josh Cruddas, 23 ans, Toronto (Ontario) — Mr. Monster (réalisateur : Simon Hung)

Les travaux récents de Josh Cruddas incluent la musique de Spiral, film de science-fiction réalisé à Los Angeles ; des segments musicaux additionnels pour le court métrage d’horreur Shhh de Shervin Shoghain et Freddy Olmos (Watchmen, TRON: Legacy, District 9) ; et un stage comme compositeur en résidence de musique originale de la compagnie Movie Trailer House à Los Angeles. En 2011, il remportait un troisième prix du Concours des jeunes compositeurs de musique audiovisuelle de la Fondation SOCAN pour Spiral, et plusieurs autres de ses musiques de film lui ont valu des premiers prix de composition dans des festivals américains du film. Mr. Monster, le film qui renferme première musique de long métrage du compositeur, a été réalisé à Los Angeles en 2013. Ses modèles musicaux incluent Michael Giacchino, Hans Zimmer, Thomas Newman et le compositeur canadien Laurent Eyquem.

Meilleure musique originale : Documentaire

Premier prix : 3 000 $ – Antoine Binette-Mercier, 27 ans, Montréal (Québec) — Takedown: The DNA of GSP (réalisateurs : Kristian Manchester et Peter Svatek)

Antoine Binette-Mercier a eu le coup de foudre pour la composition alors qu’il était percussionniste pour l’Harmonie des Cascades à Beauport. Il a ensuite perfectionné l’étude des percussions avec René Joly au Cégep de Sainte-Foy pour poursuivre ses études en composition auprès d’Éric Morin à l’Université Laval. N’ayant pas terminé ses études, il commence à composer de la musique pour les jeux vidéo à l’âge de 22 ans. Son expérience dans l’industrie du jeu vidéo lui a permis par la suite d’entretenir des relations étroites avec les Studios Apollo, une compagnie spécialisé en musique publicitaire qui est très active dans l’industrie du cinéma au Canada. Depuis quatre ans, il a la chance de pouvoir composer pour plusieurs projets cinématographiques québécois. Il terminera à la fin de 2014 ses études à temps partiel en composition à l’Université de Montréal.

Deuxième prix : 1 500 $ – Erica Prunier, 30 ans, Toronto (Ontario) – Avalanche (réalisateur : Thyrone Tommy)

Erica Procunier a récemment créé la musique du long métrage And Now a Word from Our Sponsor (Zack Bernbaum), mettant en vedette Bruce Greenwood et Parker Posey, après avoir travaillé pendant trois saisons pour la série d’animation By The Rapids (réseau APTN). Elle a entamé sa carrière de compositrice de musique à l’image chez Q Music Inc., où elle a travaillé avec Donald Quan dans le cadre du programme de mentorat de la Guilde des compositeurs canadiens de musique à l’image (SCGC). On lui doit également la musique de The Ache (Keith Locke) et de The Turn Card (Matthew Kloske), et elle a récemment co-composé la musique du court métrage humoristique primé The Golden Ticket (Patrick Hagarty) avec Craig McConnell. En plus d’autres musiques de courts métrages comme Time (Allen Legacy), The Vow (Lina Roessler), la comédie d’action Fist Plus Face (Travis Laidlaw), Attachments (Peter Mabrucco) et Boss of Me (Brett Blackwell), elle a composé des musiques pour le théâtre, des jeux vidéo et des productions médiatiques. Elle détient une maîtrise en musique – composition de l’université de Western Ontario.

Troisième prix : 750 $ – Marie-Ève LaBadie, 28 ans, Montréal (Québec) – 22 novembre (réalisatrice : Eliane Ashkar)

Originaire des Îles-de-la-Madeleine, c’est au secondaire que Marie-Ève LaBadie découvre la clarinette, l’arrangement musical et la composition. En 2003, elle entame des études collégiales en clarinette à l’École de musique Vincent-d’Indy auprès de Marek Sowinski. En 2005, elle entreprend son baccalauréat en écriture musicale à l’Université de Montréal, où elle suit l’enseignement notamment de José Evangelista, Denis Gougeon et Alain Lalonde en composition, ainsi qu’avec Mathieu Lavoie en orchestration. Actuellement, elle termine une maîtrise en composition (concentration musique de film et multimédia) sous la direction de Hugues Leclair et de Pierre-Daniel Rheault.

Meilleure musique originale : Animation

Premier prix : 3 000 $ – Vincent Laurin-Pratte, 27 ans, Los Angeles (Californie) – John Doe (réalisateurs : Yizhou Li and Dustin Reno)

Lire la bio sous « Meulleure musique originale : Fiction »

Deuxième prix : 1 500 $ – Spencer Creaghan, 22 ans, London (Ontario) – One Way (réalisateur : Ying-Hsuan Chen)

Spencer Creaghan, auteur d’œuvres primées dans le domaine de la musique de film et des médias modernes, a mis en musique de nombreux courts et longs métrages en plus de composer des musiques pour le théâtre, des séries web, des publicités et des jeux vidéo en plus de celle d’un parc thématique pour enfants. Sa musique a été entendue dans des festivals comme le TIFF, Cannes et les Fringe Festivals de Hamilton et de Toronto. Il est également l’auteur de nombreuses orchestrations pour des formations canadiennes de métal symphonique. Lorsqu’il n’est pas occupé à composer pour les médias, il s’amuse à peaufiner de grandioses enregistrements fusionnant tous les genres musicaux de la pop au métal en passant par l’électronique et la musique du monde.

Troisième prix : 750 $ – Benjamin Goldman, 22 ans, Dollard-des-Ormeaux (Québec) – HyperSpace Madness (réalisateur : Remi McGill)

Né et éduqué à Montréal, Benjamin Goldman a commencé à jouer de la musique dès l’âge de cinq ans, se joignant fréquemment aux séances d’improvisation de sa famille. Les leçons de piano qu’il commence alors à prendre localement l’amèneront plus tard à étudier au Collège Vanier pour réaliser son rêve de devenir compositeur de musique de film. Inscrit au programme de composition de musique classique du collège, il y excelle dans la plupart des matières sous la direction des professeurs Chris Smith, Glen Ethier et Rick Braley et du professeur d’interprétation indépendant Zaven Zakarian. Il a récemment complété sa deuxième année en composition classique à l’Université Concordia, où il se propose de faire une maîtrise en composition de musique à l’image.

Meilleur thème original (initial ou final)

Premier prix : 3 000 $ – Emily Klassen, 23 ans, Kingston (Ontario) – Separation Anxiety (réalisateur : Elvis Deane)

Aujourd’hui titulaire d’un diplôme en psychologie de l’Université Queen’s, Emily Klassen a commencé à composer dans ses temps libres à l’âge de 22 ans à l’aide de GarageBand. Peu à peu, elle a mis ses dons de compositrice au service de sa passion pour le cinéma en créant la musique de nombreux courts métrages, de plusieurs jeux vidéo, d’une pièce de théâtre et d’un long métrage (Separation Anxiety). Elle est présentement la compositrice attitrée d’une mini-série diffusée sur le Web, sur DVD et dans certaines salles de cinéma (Finding Me: The Series).

Deuxième prix : 1 500 $ – Hugo Mayrand, 23 ans, Montréal (Québec) – Les Jaunes (réalisateur : Rémi Fréchette)

Hugo Mayrand a grandi à Montréal dans une famille de musiciens. Il a débuté sa formation musicale dès son plus jeune âge à l’école primaire Le Plateau puis à l’école secondaire Joseph-François-Perrault. Après six ans de violon classique, il s’est découvert une passion pour la guitare qui l’a rapidement orienté vers le jazz. Il a vécu quatre ans à Sherbrooke où il a complété ses études collégiales en guitare jazz. C’est à cette époque qu’il découvrit le piano, l’orchestration et la composition. Il commença ensuite à composer pour des courts métrages étudiants. Cette nouvelle vocation le poussa à retourner à Montréal pour étudier la composition classique au Conservatoire de musique de Montréal. Aujourd’hui, il a produit des orchestrations pour plusieurs artistes dont Michel Cusson, Luc De Larochellière, Philippe B et Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica. Il dirige un groupe de musique brésilienne originale et compose régulièrement de la musique de film pour des réalisateurs de la relève.

Troisième prix : 750 $ – Erica Procunier, 30 ans, Toronto (Ontario) – Fist Plus Face (réalisateur : Travis Laidlaw)

Lire la bio sous « Meilleure musique originale : Documentaire »